Antxoka space

Quelques textes, quelques poèmes, quelques pensées...

25 mai 2012

Venez Maidé - chanson de matelot

On était parti sur la mer, comme on marche sous les réverbères
On a flotté sur notre radeau comme dans une rame de métro
Mais le vent nous a rattrapé, nous petits citadins errants
Et sur les vagues démontées, nous vendons notre âme au gréement

On évite, on étarque, on empanne (pan pan pan), on débarque
Tire la drisse mon ami, borde le spi, prend un ris
On n’a pas d’artimon cap au sud moussaillon 

On était parti se marrer sur une mer au mois de mai
Accroche toi méditerranée,  nous sommes là pour te dompter
Mais balloté bien  comme il faut, je rêve de sortir le guindeau
Poussé par le vent forcené, nous vendons notre âme chavirée

Vent debout, toi couchée, une minute, faut wincher
J’ai peur de m’faire larguer, avant d’voir la jetée
On n’a plus peur de rien, hisse haut le tourmentin !

On était parti sur la mer pour bouffer un peu du grand air
Quitter nos murs en béton, éteindre la télé du salon
Mais depuis deux jours sur la mer, on comprend un peu sa colère
Des citadins sur le pont, Ne pense qu’à jouer à surf-mouton 

Securité, sécurité, sécurité, venez m’aider
On va s’en sortir, sans entrave euuuh
Sécurité, sécurité, sécurité, venez maidé

Posté par Antxoka à 15:47 - Poèsie - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    beuh

    Et au delà de ces belles parôles... t'as vomi ???

    Posté par dad, 25 mai 2012 à 22:19

Poster un commentaire